Championnats de France par équipes seniors, Messieurs

Publié le

Championnats de France par équipes seniors, Messieurs

Un capitaine heureux et surtout très fier de son équipe.

L'épreuve se déroulait en fin de semaine dernière au Golf du Clou, dans les Dombes, au nord-est de Lyon. Les conditions météo prévues n'étaient pas réjouissantes. Alternance de pluie de grêle de grisaille et de soleil. Nous avons bien eu tout cela mais, fort heureusement, avec peu de pluie et de grêle.

Dans ce type de compétition, nous engageons 12 joueurs au maximum et ne pouvons plus rien changer dans les 2 dernières semaines avant la rencontre.

Les 2 premiers tours se jouent en individuel, 6 joueurs en stroke-play, 5 cartes sont comptabilisées, ce qui signifie que l'on peut enlever la moins bonne. Il y a 16 équipes.

A l'issue de ces 2 tours il faut figurer dans les 8 premiers pour jouer la montée de division, sinon il faut jouer le barrage et se battre pour ne pas redescendre de division.
Pour le 3ème tour, (montée ou barrage) c'est du matchplay.  Il faut aligner une paire en Foursome, suivie de 4 simples en tête à tête.

Avec 12 joueurs inscrits comme il se doit, sur 14 dans l'équipe, nous étions parés et entraînés.
Dans les derniers jours qui ont précédé la compétition, plusieurs pépins surviennent (santé ou personnels) et nous sommes privés de plusieurs joueurs et non des moindres.
Je sais alors que nous ne serons que 6 pour le premier tour (le minimum) et que nous ne pourrons très certainement aligner que 5 joueurs pour les 2ème et 3ème tours…

Casse-tête, scenario infernal, stratégie compliquée …

Après le 1er tour, nous sommes en 9ème position. Rien de grave mais il faut se battre le lendemain. Or, nous ne serons que 5 à jouer au lieu de 6, donc aucune possibilité de supprimer l'une des cartes.
Tous se battent comme des chiffonniers sur un parcours extrêmement compliqué. Des plans d'eau partout, des hors limites partout également.

Après 4 cartes, nous sommes en tête… après 5 cartes (6 pour les autres équipes) nous terminons à la 8ème place.

C'était, d'ores et déjà un résultat fantastique puisqu'il nous mettait en position de jouer la montée de division et non les barrages et la relégation éventuelle.

Il faut dire que notre "guerrier", Antonio, nous ramène une carte à +1 au-dessus du Par.
(Après un Boggey au 17).

Nous devrons donc jouer le dernier tour contre les premiers, l'excellente équipe de Valgarde.
(Leur index le moins bon est plus bas que notre meilleur index…)

Réunion de concertation le soir et choix unanime de présenter pour le lendemain une paire en Foursome et 3 simples… le dernier simple étant bien entendu forfait dès le départ et donc perdu. L'équation est alors très simple, il nous faut gagner 3 matchs.

Nuit difficile pour le Capitaine que je suis … Ai-je réellement fait le bon choix, le double, les simples, l'ordre …

Bref, le petit matin vient vite et nous démarrons aux aurores. Le double est perdu. Les adversaires sont très solides et nous ne sommes pas vraiment dans le bon tempo.

Mais, derrière ce double, 2 simples sont menés par la Grande Bastide et le 3ème est All Square au 11.
Très vite nous décidons de "Cadeyer" les 3 joueurs en simple.

Jean Luc et Antonio gagnent assez rapidement 5 et 4. Reste alors Jean qui se bat et alterne All Square, 1 Down… All Square, 1 Down… All Square, 1 Down…Il est 1 Down au départ du 18, son adversaire qui tape comme un sourd, met sa balle dans l'eau…

Jean gagne le 18 et donc revient à égalité. Tous les joueurs des deux équipes sont là, les arbitres également qui attendent une décision…

Nous partons donc en Play Off au trou N°1.

Jean à l'honneur. Il tape un drive qui tourne pas mal vers la droite et dont on n'est pas certain qu'il ne soit hors limite. Son adversaire, lui, massacre un bois 3 qu'il expédie totalement hors limite.
Par sécurité, Jean remet une balle provisoire et son adversaire une autre en plein Fairway.

Nous marchons en direction du bord droit du Fairway. Tout le monde suit cette partie.
Nos co-équipiers, les leurs, les arbitres… c'est interminable… et enfin, nous apercevons la balle Jean, restée dans les limites du terrain.

Jean est donc là en 1 et son adversaire en 3…

La suite est difficile à décrire… Après concertation, Jean à une approche de 60 mètres à jouer… Il suffit (facile à dire…) de la mettre à l'entrée du green de de faire 2 putts…
Il l'a fait !!!

Explosion de joie…Contre toute attente nous gagnons contre les premiers des 16 équipes.
Nous montons dans la division supérieure… Incroyable. Une histoire folle.

Je tiens à préciser que je remercie, je salue et rends  hommage à tous les joueurs de l'équipe et pas seulement aux 6 puis 5 qui étaient sur place à ce Championnat.

En effet, c'est au fil de nos entraînements et de nos rencontres que cette équipe s'est constituée.
Une parfaite cohésion s'est également mise en place et tous, y compris les absents ou empêchés nous suivaient, nous portaient et nous encourageaient. Le club et ses dirigeants nous suivaient également.

C'est donc une victoire de tous les joueurs de cette belle équipe.

Messieurs, chers co-équipiers, chers amis, je suis très fier de cette équipe et d'en avoir la Capitanat.

Ceci dit en passant, pour une première année de Capitanat, ce n'est pas mal … puisque nous montons de division en Championnat de Ligue et nous montons de division en Championnat de France. "Carton plein".

Félicitations à tous et merci pour ces belles émotions.
Patrick Hoffman – Capitaine (heureux)

Les 5 derniers présents... mais tous les autres doivent être à l'honneur ...

Les 5 derniers présents... mais tous les autres doivent être à l'honneur ...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :